Type and press Enter.

Lieux insolites : l’épicerie du cloître en Arles

Miam Miam Sympa à découvrir l’épicerie du cloître

Sur une petite place ombragée, l’Epicerie du Cloître est une guinguette où l’on vous prépare des tapas originales sous forme de « bento » à savourer au comptoir ou en terrasse ! Les petites assiettes sont souvent élaborées avec les superbes légumes bio de la Chassagnette. Vous y trouverez également un coin épicerie: vinaigres, sauces, épices…
mais aussi des boites artisanales (poissons de la Conserveira de Lisboa, légumes italiens, etc.) à déguster sur place ou à ramener à la maison !

C’est vraiment un endroit sympathique et convivial. Nous on adore!

Ouvert tous les soirs de la semaine et à midi le weekend

Tél : 04 88 09 10 10  I Plus d’infos sur le site internet de l’Epicerie du Cloître

Nos bons plans : La Maison Papillons de Caroline et Olivier

La Maison Papillons : juste magique!

Olivier et Caroline, des amoureux de la nature et des animaux, ont trouvé leur perle rare dans cette région préservée du tourisme de masse. Ils ont décidé d’installer leur petite famille et travailler ensemble. Magnifique Mas à Montclus, classé « Un des plus beau village de France », La Maison Papillons est une splendide maison d’hôtes située dans un environnement exceptionnel.
Récemment rénovée avec goût et raffinement par Olivier et Caroline,  “La Maison Papillons” vous propose en période estivale ou sur demande dans l’année, un hébergement à la semaine ou en weekend pour une capacité de 12/18 personnes. Ils vous recevront avec la gentillesse et la poésie qui les caractérisent.

Caroline et Olivier? Nous on les adore!

 

Actualité Architecturale : extension rénovation d’une maison traditionnelle

Extension en bois et rénovation d’une maison traditionnelle avec vue panoramique

Projet réalisé par Benoit Gillet Architecte

Le  terrain de la maison bénéficie d’une situation et d’un environnement naturel privilégiés qui a été conservé et optimisé. Il s’agit probablement d’un des terrains les plus haut du village, en limite de zone verte, au pied d’un château dans la zone dite des coteaux à fort enjeux paysager … Le projet a mixé une refonte complète de l’aménagement intérieur avec une extension contemporaine marquée en ossature bois.

Le parti pris s’est appuyé sur une volonté de s’engager dans une démarche environnementale globale, en accord avec les exigences de la réglementation RT2012 en vigueur, et des principes bioclimatiques reconnus.

A ce titre, un soin particulier a été apporté à la nouvelle répartition de l’aménagement intérieur pour optimiser et affirmer les relations à l’extérieur des différents espaces et offrir ainsi une maison « à deux visages » en accord avec la dichotomie paysagère de cette parcelle à affirmer …

Les vues au Nord d’une part ont été cadrées et exploitées, et la conception du nouvel espace à vivre objet de l’extension, en triple orientation, a été ouvert vers la partie Sud Ouest de la parcelle inexploitée.

L’idée a été de créer une maison traversée par le paysage, depuis l’espace parental sur le pignon Est ouvert sur le soleil levant et la vue sur les collines … Les chambres des enfants s’ouvrent ensuite plein Sud sur un petit espace « jeux »  à la cale face au soleil à l’abri des vents du Nord. L’entrée et les espaces de services s’implantent naturellement en façade Nord, en écran thermique.

L’espace à vivre se compose du volume ouest existant et objet de l’extension pour ne créer qu’un volume contemporain en ossature bois et toiture terrasse qui pourra être végétalisé à terme. Il profite ainsi d’une tripe orientation pour affirmer une très forte relation à l’extérieur, notamment au travers la création d’une ouverture d’angle à galandage qui s’ouvre sur la partie Sud Ouest de la parcelle oubliée …

Le choix d’une construction en ossature bois, typiquement appelée « chantier sec », a permis de minimiser très fortement les nuisances et l’impact des travaux de terrassement, de réduire la durée du chantier et la consommation d’eau, de préserver les abords en particulier.

Cette typologie de construction permet d’assurer une très bonne isolation thermique de l’enveloppe, en parois et planchers, réalisée en ouate de cellulose insufflée ou fibre de bois. Le chauffage est assuré par un plancher chauffant basse température, complété d’un poêle à haut rendement à buches ou à pellets. Les menuiseries sont en aluminium à rupture de pont thermique de teinte gris anthracite , et double vitrage à faible émissivité au gaz argon, pour les parties rénovation et extension.

Les  fortes relations à l’extérieur sont affirmées par la conception d’importantes terrasses en bois en pin autoclave ou similaire, au plus proche du terrain naturel, dans le prolongement des espaces intérieurs.

Les façades de l’extension sont réalisées en bardage bois de type Red Cédar ou similaire, posées à claire voie vertical , pour s’intégrer et se fondre dans l’environnement naturel proche. Les protections solaires sont assurées à termes par des volets de bois ( brise soleil orientables ). L’ouverture principale d’angle exposée sera protégée à terme par une pergola couverte de végétaux à feuilles caduques, en référence aux principes bioclimatiques des treilles traditionnelles pour optimiser le confort d’été et les apports solaires passifs en période hivernale …

L’annexe piscine (en cours de réalisation) s’implantera sur la partie haute du terrain au plus proche de l’espace naturel classé du château pour profiter ainsi de vues panoramiques à 360°, de type modèle Wanaka de Luxe Pools de teinte Bleu Océan. Par opposition l’annexe abri jardin se posera en contrebas au plus près du chemin d’accès dans la pente pour disparaître ainsi de la vue depuis la maison.

Le traitement des toitures terrasses par une végétalisation extensive de type Sédum ou autres végétaux méditerranéens, permettra de minimiser l‘impact visuel des constructions dans le paysage et optimiser leur intégration. Elle permettra en outre de protéger le complexe d’étanchéité des rayonnements UV, d’améliorer les performances thermiques, notamment en terme de confort d’été, et d’assurer une rétention des eaux pluviales … A ce titre, un bassin paysagé sera aménagé sur la partie Nord Ouest pour recueillir les eaux pluviales de l’ensemble des toitures suivant les normes en vigueur ( capacité de 100 litres/ m2 de surfaces imperméabilisées créées ).

Cette intervention contemporaine affirme une simplicité formelle marquée et se justifie par la volonté de s’engager vers une architecture responsable au plus proche des préoccupations environnementales actuelles.

Acier Corten : ses multiples usages de la décoration à l’architecture

L’ Acier Corten : du pot de fleur au portail, en passant par des habillages de façade, le Corten s’invite de plus en plus dans notre habitat

Quand on parle Acier Corten, dans notre région, on pense rapidement au Musée Soulages de Rodez. L’acier Corten est un acier auto-patiné à corrosion superficielle forcée, utilisé pour son aspect et sa résistance aux conditions atmosphériques, dans l’architecture, la construction et l’art principalement en sculpture d’extérieur.

Les matériaux bruts ont toujours été appréciés des architectes. Le Corten, qui a l’aspect d’un acier rouillé, mais sans se dégrader, met en valeur son environnement. De plus, sa couleur ocre donne de superbes colorations lorsqu’il est éclairé par le soleil couchant. Dans le cas du Musée Soulages, “L’acier Corten dont la patine porte la marque du temps s’intègre parfaitement dans l’environnement végétal du parc. Ce n’est pas un matériau inerte et aseptisé. Par ailleurs, son chromatisme n’est pas sans rappeler le grès rose de Rodez.”, expliquait RCR arquitectes en 2008. Les nuances de cet acier évoquent aussi le travail de Pierre Soulages.

Dans un environnement plus proche, OSI Design, à Vauvert, un de nos partenaires, est passé maitre dans l’utilisation du Corten, notamment pour la création de ses bacs à fleurs.

Benoit Gillet architecte, à Calvisson, est également un adepte du Corten, notamment, pour une utilisation en éléments de serrurerie et d’architecture (portail, habillage de façade, signalétique, passerelle, aménagement paysager, escalier…).

Le Corten, nous on est fan! Pas vous?

 

 

 

 

Idée déco : notre chaise chouchou du moment

Chaise 33 Marcel BREUER Editée par THONET

La chaise cantilever S 33 en tube d’acier chromé avec assise et dossier en cuir. Une icône du design du XXe siècle.

Dans l’école prestigieuse du Bahaus, dans les années 1920, les plus grands artistes et designers du début du siècle vont enseigner aux jeunes générations le dessin, l’architecture et les arts plastiques, ou simplement collaborer avec le célèbre institut. Parmi eux, des grands noms, tels que Marcel Breuer, Wassily Kandinsky, Le Corbusier, Franck Lloyd Wright, ou bien Ludwig Mies van der Rohe.  Marcel Breuer et Mart Stam vont collaborer et concevoir des modèles de chaise n’ayant pas de pieds à l’arrière (chaise cantilever) en utilisant l’acier tubulaire. La chaise cantilever ou chaise à piètement luge, sorte de chaise en porte-à-faux à suspension sans pieds arrière, est  considérée comme l’une des plus importantes découvertes du XXe siècle dans le domaine du design.

Et nous on adore! Pas vous?

Ils nous inspirent : Glenn MURCUTT Architecte

Tout ce que l’on aime ! Glenn MURCUTT, architecte australien

Né le 25 juillet 1936 à Londres, Glenn MURCUTT, est un architecte australien, récipiendaire du prix Pritzker d’architecture en 2002. Glenn Murcutt, est connu pour ses maisons intégrées. Il vit à Sydney, il est le premier Australien à remporter le prix. Il défend l’idée d’une architecture ayant un impact minimal sur l’environnement. Bien que ses constructions sont souvent loin des villes, ce qui entre en conflit avec les principes d’architecture durable, ses projets et les techniques bioclimatiques inventées et développées dans ces derniers sont un exemple inspirant.

• Les travaux de Glenn Murcutt sont à échelle humaine

•  Glenn Murcutt a le souci de créer une réponse unique à chaque situation, il invente des dispositifs particuliers à chaque projet

• Les matériaux généralement utilisés par Glenn Murcutt, comme la tôle ondulée, sont tout à fait ordinaires

• Glenn Murcutt est un idéaliste qui a décidé de travailler seul pour atteindre ses objectifs

• Les plans de Glenn Murcutt, sont influencés par le terrain et le climat de son Australie natale

Glenn Murcutt a été, et est toujours, une énorme source d’inspiration!

Nos bons plans : le Sansavino à Sommières

Le Sansavino, restaurant italien : notre cantine préférée

Quoi?! Vous ne connaissez pas encore les “Penne a la Norcia” ou encore le Tiramisu  de Philippe?
Le restaurant Sansavino, est un lieu authentique et convivial, où l’on se sent tellement bien : c’est comme à la maison, et c’est tellement bon! Et puis Philippe, avec son tablier et sa casquette vissée sur la tête, fait parti de ces chefs qui viennent saluer chaque table à la fin du service.
Sansavino c’est d’abord un petit village en Umbrie. Mais surtout c’était le village natal de Gino le grand père du chef Philippe. Et la famille en Italie, c’est sacré. Pour rendre hommage à ce grand-père exceptionnel, le restaurant a été ainsi nommé. L’esprit maison c’est de transmettre des valeurs au delà du sein de la famille…dans votre assiette!
SANSAVINO C’est une cuisine Italienne authentique. C’est un restaurant locavore. Tous les légumes sont issus de production locale (agriculture bio et raisonnée). La viande vient de chez le boucher du village ” Florent Salles” et de Lozère, et le poisson de la poissonnerie du “Corail Sommièrois” et de petits pêcheurs de pêche à la ligne. Jambon de parme, mozzarella Buffala, vins etc…viennent directement d’Italie. Pas question de rajouter de la moutarde ou du ketchup! Sacrilège!
La panacotta est un vrai régal. Et Philippe, un passionné de pêche, est un artiste avec le poisson. Et puis, le Sansavino, c’est aussi un lieu insolite et décalé, où le temps s’est arrêté.
Le samedi matin Sansavino vous accueille avec vos huîtres et vos produits du marché pour les déguster sur sa terrasse ombragée…
Nous sommes des fans inconditionnels de ce lieu insolite à découvrir absolument!
Téléphone : 04 66 80 09 85

Escaliers insolites ! L’escalier prend de la hauteur dans nos intérieurs

Elément de décoration incontournable ainsi que synonyme du bien vivre, l’Escalier devient un objet d’agencement intérieur incontournable

L’Escalier d’Oscar Niemeyer au palais Itamaraty à Brasilia, Le Chand Baori en Inde, L’escalier de la Quinta da Regaleira près de Lisbonne, L’escalier du Palais d’Iéna à Paris, L’escalier de Bramante à Rome, L’escalier de la tour Alberaria à Venise, L’escalier de la boutique Olivetti à Venise, autant d’escaliers prestigieux et renommés.

L’escalier, pièce parfois majeure de notre espace à vivre, est un atout déco qui peut faire toute la différence. Escalier suspendu en bois et acier, escalier-bibliothèque, escalier en colimaçon, garde-corps en bois, métal, marches à pas japonais en passant par des matériaux design, l’escalier s’élève dans l’agencement intérieur. Nous vous proposons une petite sélection de modèles d’escaliers conçus par des architectes, architectes d’intérieur et décorateurs, artisans, ou tout simplement par les propriétaires de lieux insolites, que nous avons dénichés pour vous.

La lumière pour sublimer un intérieur

Bien éclairer son espace à vivre fait partie intégrante de l’aménagement et de la décoration de son intérieur.

Vous avez dit éclairage ? Eclairage directionnel, indirect, lumière diffuse, température de couleur, puissance… Nombreuses sont les possibilités. L’éclairage participe à l’ambiance générale d’une pièce, permet de mettre en valeur certains éléments et garantit le confort dans les différents espaces de vie. Le choix de l’éclairage est fonction de l’usage des espaces dans lesquels il est placé. Espace de passage de détente ou au contraire d’activité, à chacun son éclairage approprié. Les besoins, ainsi que l’ambiance recherchée, orientent obligatoirement le choix d’un éclairage, plutôt direct, indirect, mixte, fonctionnel…

– L’éclairage fonctionnel apporte un maximum de confort et de sécurité en vue de réaliser des activités précises : Ecrire, cuisiner ou encore bricoler. Le plus souvent, on a recours à un éclairage direct qui appuie, par exemple, tout ou partie du plan de travail

– La puissance de l’éclairage dépend de l’usage des espaces : on ne met pas la même puissance au-dessus d’un plan de travail et dans une entrée.

– La température de couleur est également importante. Généralement on parle de lumière froide versus lumière chaude, qui va du blanc froid au blanc tirant sur le jaune. Le blanc froid sera privilégié pour la mise en valeur d’un élément du jardin ou balisage d’un chemin. C’est une lumière très crue, qu’il vaut mieux éviter dans les espaces à vivre. Le blanc neutre, qui ne fatigue pas les yeux, pourra être utilisé les pièces nécessitant un éclairage franc comme la salle de bain. Le blanc chaud, donne une ambiance cosy, est généralement privilégié pour les salons, les chambres. Le blanc tirant sur le jaune crée une lumière qui se rapproche de celle des bougies, c’est une lumière d’ambiance et de décoration plus intimiste.

Il faut plutôt penser au confort visuel et doser les éclairages d’ambiance. Ainsi, en plus d’une suspension centrale dans un salon, il peut être intéressant de rajouter des appliques aux murs qui pourront faire ressortir la couleur ou encore faire un focus sur un tableau. Lampadaire, lampe à poser, suspension, photophore, participent à l’éclairage général et apportent aussi une touche déco.

Il n’en reste pas moins que nous sommes tous différents, en matière d’ambiance, et de confort visuel. Alors quel éclairage choisir ? A vous de jouer !

La maison Bioclimatique ou passive … Vers une autonomie d’énergie

Une maison bioclimatique, qu’est-ce-que c’est ?

L’idée maîtresse de l’architecture bioclimatique ou passive est de vivre avec le climat et non contre lui. Une maison passive, utilise au maximum les ressources de son environnement, pour diminuer, voire supprimer, sa consommation d’énergie, minimiser son impact sur l’environnement, et faire en sorte que ses habitants se sentent bien sans gaspiller !

Vivre dans une maison sans chauffage central ni climatisation, est-ce possible ?

Le principe est simple : il faut se protéger au maximum du vent, utiliser le soleil au maximum en hiver, et au contraire s’en protéger en été. Le confort thermique est en effet au cœur du concept de la maison bioclimatique.  Nos ancêtres savaient déjà qu’il fallait minimiser les ouvertures au nord, se protéger du vent, bien isoler, et utiliser des matériaux ayant une bonne inertie thermique.

Mais les maisons bioclimatiques modernes vont bien au-delà des recettes de nos aïeuls : il est maintenant possible de concevoir des maisons autonome en énergie, c’est à dire qui n’ont pas besoin de chauffage, et même des maisons à énergie positives, qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment ! La maison bioclimatique, c’est une conception globale intelligente : Il est important de miser sur une construction ou une rénovation capable de capter, stocker mais aussi occulter l’énergie du soleil en fonction des saisons. En hiver, l’enjeu consiste à favoriser les apports de chaleur gratuite et diminuer les pertes thermiques par une isolation adéquate. En été, il faut par contre réussir à diminuer les apports caloriques et assurer le rafraîchissement. Il s’agit donc d’adapter la construction, et les parois en particulier, pour profiter au mieux de la situation géographique, de l’exposition, du climat et de l’énergie solaire.

En conclusion :

Une maison bioclimatique est une maison conçue de manière à permettre aux occupants de bénéficier des avantages naturels de son emplacement. Il en résulte un confort thermique maximal et des économies d’énergie. Ce type de maison protège à la fois votre portefeuille et le climat de notre planète. Aujourd’hui, le pétrole, l’électricité et le gaz coûtent de plus en plus cher. Pourquoi ne pas opter pour la construction de maisons qui consomment peu et de manière innovante ? C’est un investissement sur du long terme mais qui sur valorise le bien et le différencie en cas de revente. C’est aussi un investissement pour l’environnement, pour nos enfants et comme le dit la formule « pour les générations futures ».