Type and press Enter.

SOUS OFFRE D’ACHAT – Temple au Livre : Édifice Protestant à restaurer en lieu d’habitation

achat-vente-temple-protestant-à-restaurer-proche-sommières-immobilier-insolite-les-archineurs

Temple au Livre Ouvert à restaurer dans un village proche de Sommières

A l’extérieur du centre d’un village discret proche de Sommières, ce bâti protestant datant de 1847 de 90m2 au sol sur une parcelle de 400m2 est à réhabiliter en lieu d’habitation insolite !

La Petite Camargue et la Vaunage comptent la plus grande collection de Temples au Livre, concentrée sur un petit territoire français actuellement conservée. Ces temples présentent en façade un livre sculpté parfois inscrit, parfois sans écritures, le plus souvent portant simplement l’inscription « Sainte Bible », comme c’est le cas de ce temple. Entre Aigues-Mortes au Sud et Cannes-et-Clairan au Nord, pour le plus ancien daté de 1847 et le dernier construit en 1881 un ensemble d’édifices décline cet élément sous diverses formes.

Hormis cet ornement, leur architecture est conforme à celle des autres temples avec les éléments intérieurs habituels, chaire à prêcher, table et lutrin. Dans la langue des Maîtres d’œuvre et des Compagnons bâtisseurs, le livre ouvert est celui de la nature visible avec toutes ses merveilles, reproduites d’ailleurs sur ou dans un édifice religieux : végétaux, animaux, étoiles. Ce livre ouvert est aussi celui du simple savoir.

Comme la plupart des temples répertoriés, notre Temple au Livre est relativement simple extérieurement, ressemblant ainsi à un bâtiment civil auquel serait adjoint des ornements spécifiques. Sans doute peut-on y voir une volonté de sobriété et de rigueur justifiée théologiquement par le fait que ce ne sont pas la richesse et le prestige qui doivent en imposer, mais que seule la Parole détient la vérité. Mais cela peut aussi s’expliquer par le coût d’un édifice soutenu financièrement par la seule communauté protestante, souvent peu nombreuse et pas toujours très riche, et la nécessité de bâtir rapidement un nouveau lieu de culte. Tout au long du siècle, propriétaires fonciers, vignerons, mais aussi industriels locaux sont les premiers à payer de leurs deniers personnels la reconstruction des temples.

Du plus simple au plus grand temple, le parti architectural du plan est souvent immuable et notre Temple au Livre est bâti sur le même principe : un espace aux murs dénudés, parallélépipédique, des fenêtres hautes apportant de la lumière par les murs latéraux, une chaire à prêcher en bois, acceptant parfois une décoration très sobre et une table avec un lutrin pour porter la Bible sont les seuls éléments intérieurs. Le traitement des éléments de couvertures, des entrées et des façades, caractérisent la sobriété du bâtiment.

Ce temple est un bâtiment de plan rectangulaire ouvert sur ces 2 longues façades par 2 fenêtres en plein-cintres couvert d’un toit à deux longs pans en tuile mécanique. Un petit volume annexe se trouve à l’arrière du bâtiment, accessible depuis l’intérieur de la bâtisse. Ce modeste bâtiment rectangulaire, comme un « petit temple » occupe tout l’espace encore libre à l’Est du temple.

L’édifice est au centre de la parcelle, enserré de murs en pierre et fermé par un petit portillon, accessible depuis la rue par une volée de marches.

On accède au temple, en montant 2 marches qui assure à la fois la continuité avec l’espace environnant et une certaine séparation : le temple n’est pas un lieu sacré comme l’église catholique, il est néanmoins le lieu où Dieu se rend présent lorsque la communauté est réunie. L’entrée à l’Ouest se fait par deux portes en plein cintre. Il s’agit bien entendu de faciliter l’entrée et la sortie des fidèles, mais, au-delà de cette dimension pratique, il y a sans doute un sens symbolique. Les portes vont en effet souvent par deux ou par trois. Par deux, on est dans une symbolique biblique : le temple de Jérusalem, d’après Ézéchiel, doit avoir deux portes : « Le temple et le sanctuaire avaient deux portes.

Une autre particularité des temples réformés est la présence de grandes fenêtres en principe transparentes. Le Temple au Livre, de construction modeste se contente du verre blanc pour ses 4 longues fenêtres en plein-cintre sur 2 par façade au Nord et au Sud.

L’essentiel est préservé, la lumière est abondante à l’intérieur du temple. Là encore, on peut invoquer des raisons pratiques : la nécessité de bien voir le prédicateur, de lire le texte des prières et des psaumes… Mais la lumière ne converge pas vers des endroits particuliers qui seraient ainsi mis en valeur. L’essentiel est sans doute dans le symbole : Dieu est lumière ; invisible à nos yeux, irreprésentable, il se manifeste pourtant dans la lumière. A l’intérieur, l’aménagement est tout aussi dépouillé, avec une absence de tout décor pictural, des hauts murs clairs d’une couleur ocre jaune pâle couvre les fonds et soulignés en blanc sur la hauteur (un bandeau ocre rouge au niveau du sol) qui mettent encore plus en évidence la lumière naturelle et un plan centré de l’édifice autour de la chaire. Ce vaste espace central est dégagé sous une hauteur qui culmine à plus de 6 mètres du sol. La chaire constitue le point focal ; avec la table de prière, placées à l’Est, bien en évidence, dans l’axe face à l’entrée. Le sol est en béton.

Cet havre de paix en zone constructible doit faire l’objet d’une transformation intérieure complète qui comprend son agencement mais aussi tous les lots de second œuvre, plomberie, électricité, isolation, chauffage, assainissement… L’enveloppe financière pour les travaux est à considérer très fortement et à rajouter au prix d’achat du bien.

Sommières est accessible en moins de 10mn, Autoroute est accessible en 20mn, Nîmes en 35mn, entrée de Montpellier en 35mn.

Notre coup de cœur pour une sacrée page blanche architecturale à écrire dans un lieu des plus insolites !!!!!

Contact : Frédérique +33 06 26 85 22 94 – contact@les-archineurs.com

Prix de vente incluant le montant TTC des honoraires de l’agence à la charge du vendeur